Le chien de Taïwan appartient au groupe des spitz et des chiens de type primitif. Egalement appelé Formosan, ce qui signifie « indigène » dans le dialecte aborigène taïwanais, il occupe l’île de Taïwan depuis la nuit des temps. Les premières tribus s’en servaient pour la chasse et aujourd’hui encore, il reste très apprécié pour ses qualités de chien courant. Mais c’est surtout auprès de la famille qu’il se démarque par son affection débordante et sa fidélité exemplaire. Ses ressources innombrables en font un chien extraordinaire en agility et dans tous les sports canins. La souplesse remarquable de votre adorable compagnon vous épatera, tout comme ses sens très fins. Son agilité est telle qu’il ne lui faudra pas fournir beaucoup d’efforts pour exécuter un demi-tour sur place à 180 degrés ! Adopter un chien de Taïwan, c’est assurément faire rentrer un véritable rayon de soleil dans votre quotidien. Lisez ce dossier pour vous en convaincre !

Les caractéristiques

Un corps tout en muscles allié à un regard vif et de fines oreilles redressées, voilà ce qui caractérise le chien de Taïwan. Bien proportionné, ce canidé de taille moyenne dévoile une silhouette mince presque carrée. Le dos est droit et court, le garrot est élégamment déployé et le ventre bien remonté. S’agissant de la croupe, elle est large et plate ou faiblement inclinée. Sveltes mais dotées d’une solide ossature, les pattes sont athlétiques et parallèles. Le chien de Taïwan possède un poil dur mais agréable à caresser, court et bien plaqué sur l’ensemble du corps. La robe peut être de couleur noir, bringé, fauve, blanc, avec ou sans marbrures blanches.

Le chien de Taïwan affiche une tête triangulaire typiquement asiatique, affublée d’yeux en amande bien éveillés de couleur brun foncé. Le museau est un peu plus court que le crâne lui-même légèrement allongé, totalement dépourvu de rides et orné d’oreilles moyennement grandes qui forment un angle de 45 degrés. On ne peut que remarquer que leur contour interne est bien droit, contrairement au côté extérieur qui est subtilement arrondi. Le stop est bien défini et dessine un discret sillon. Luisante et noire, la truffe peut être un peu plus claire chez tous les spécimens, à l’exception du pelage noir. Les mâchoires sont suffisamment puissantes pour rendre les joues légèrement saillantes. Quant au cou, il est exempt de fanons et joliment galbé, démontrant qu’à cet endroit aussi les muscles y sont bien développés. Attachée haut, la queue forme une faucille dont l’extrémité est courbée vers l’avant.

Le mâle mesure entre 48 cm et 52 cm au garrot, pour un poids variant de 14 kilos à 18 kilos. S’agissant de la femelle, sa taille oscille de 43 cm à 47 cm au garrot et pèse entre 12 kilos et 16 kilos.

Origine

Issu des chiens parias qui étaient des chiens de chasse de l’Asie du Sud-Est, le chien de Taïwan est arrivé sur le continent asiatique avec les populations humaines, au cours de l’ère paléolithique. C’est dire si la race est très ancienne ! Les peuples primitifs du territoire de l’ancienne Formose ont immédiatement adopté le Takasago comme il était appelé à l’origine, pour les épauler à la chasse. Grâce à son extrême agilité, il pouvait se déplacer en toute aisance dans la forêt sauvage des régions montagneuses du centre du pays. On ne peut que remercier la nature pour sa grande robustesse et son tempérament tel que l’on connaît actuellement, car jamais l’être humain n’est intervenu dans l’évolution de ce chien autochtone.

Chien national de la Taïwan, ce canidé primitif a malheureusement fait l’objet de divers croisements avec de nombreuses autres races. Heureusement, des passionnés ont réussi à retrouver des sujets de race pure au début des années 1980, afin de sauver le chien de Taïwan de l’extinction. Grâce à un dénommé Chen Ming Nan qui créa un élevage avec uniquement des spécimens de pure race, le chien de Taïwan retrouve un second souffle. Néanmoins, il demeure encore bien trop méconnu en dehors des frontières de son berceau d’origine.

Bien qu’il bénéficie d’une belle popularité dans toute l’île pour garder les propriétés mais aussi en tant que compagnon, le chien de Taïwan attend encore que la Fédération Cynologique Internationale lui accorde une reconnaissance officielle. Pour le moment, il n’est reconnu comme race à part entière qu’à titre provisoire depuis novembre 2004.

Caractère

Fidèle à l’extrême et très affectueux, le chien de Taïwan cherche par tous les moyens à faire plaisir à sa famille. Il se montre naturellement patient et doux avec les enfants, sur qui il veille avec tendresse.

Etant le résultat d’une sélection très rigoureuse, ce brave canidé a su conserver toutes ses qualités d’origine. Energique, hardi et courageux, il se révèle ainsi être un excellent gardien pleinement dévoué à sa maisonnée. Ainsi, il n’aura pas peur de se montrer dissuasif si un étranger tentait de pénétrer sur son territoire. Surtout qu’il est très méfiant envers les personnes qu’il ne connaît pas.

Le chien de Taïwan est né pour la chasse et adore se servir de ses sens très développés pour débusquer toutes sortes de gibier. Sa témérité est telle qu’il est parfaitement capable d’affronter et attaquer ses proies, simplement pour plaire à son maître.

Conditions de vie

Le chien de Taïwan est adaptable à de nombreuses situations. Néanmoins si vous habitez en appartement, il faudra impérativement lui offrir l’opportunité de se dépenser chaque jour. En effet, il est très sportif et son besoin de se défouler est quotidien. Si vous rentrez tard le soir, prenez tout de même le temps de le faire courir quelques minutes et proposez-lui des jeux en intérieur. L’idéal pour cet athlète sera une vie dans une maison avec un jardin. Cependant, ne le laissez pas seul dehors car il a avant tout besoin de la présence de sa famille. Il aime l’espace alors si vous êtes adepte de la randonnée, votre fidèle compagnon se fera une joie de vous suivre partout, sans jamais montrer un quelconque signe de fatigue.

Santé

Rustique et très robuste, le chien de Taïwan présente une grande résistance aux maladies. Veillez toutefois à l’entretien de ses oreilles. Pour cela, il suffit de vérifier l’absence d’herbe ou autres saletés après une promenade. Nettoyez-les régulièrement pour éviter les infections.

L’organisme du chien de Taïwan supporte tout type de nourriture. Mais pour lui assurer une longue vie en pleine forme, vous lui fournirez des rations équilibrées composées de viande crue, de riz cuit et de végétaux. Des croquettes sèches demeurent préférables afin de mettre votre compagnon à quatre pattes à l’abri d’éventuelles carences. En effet, elles contiennent tous les nutriments indispensables à sa bonne santé. Si en plus d’une alimentation adaptée vous lui donnez tout l’amour dont il a besoin et qu’il peut se défouler fréquemment, votre chien de Taïwan vivra plus de 12 ans.

Dressage

Le chien de Taïwan est doté d’une belle intelligence et se montre très réceptif au dressage, à condition de rester ferme et de l’éduquer le plus tôt possible. Son caractère fort mais généreux exige malgré tout une infinie douceur de votre part, si vous voulez qu’il vous accorde rapidement une confiance aveugle.

Il vous appartient d’imposer des règles claires, que votre fidèle compagnon ne devra en aucun cas transgresser. La moindre entorse devra immédiatement être sanctionnée avec justesse. Sans peur et vif, le chien de Taïwan a besoin d’un environnement stable et d’un maître équilibré. Vous devez toujours rester calme et ne jamais vous emporter, au risque de rapidement vous sentir dépassé par ce joyeux drille plein de vitalité. Gardez toujours à l’esprit qu’il vous obéira simplement par amour.

La sociabilisation est essentielle et devra être entreprise dès le plus jeune âge. Sortez-le dans des lieux publics en y allant progressivement. Commencez par des endroits paisibles comme un parc, ou encore en rendant visite à des personnes sereines. Petit à petit, il pourra se promener en laisse en ville, sans ressentir la moindre crainte.

Quelques conseils

Le chien de Taïwan est assez rare, ce qui lui confère une incroyable aura. En l’adoptant, vous ne passerez pas inaperçu dans la rue et votre foyer sera empli de douceur et d’amour. Mais avant d’accueillir un chiot dans votre foyer, il faudra être réaliste et vous attendre à rencontrer quelques embuches pour trouver un éleveur. Voilà une merveilleuse occasion de réaliser le voyage de vos rêves sur l’île paradisiaque de Taïwan !

Image par Tony Wu de Pixabay

Catégories : Races de chien

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *